Trucs de filles

Demain, j’ouvre ma boîte !

Par  | 

Cela fait un moment que tu aimerais te mettre à ton compte ; tu songes à te lancer, mais tu n’es pas sûre de vouloir lâcher un job bien payé pour partir à l’aventure ? Voici quelques étapes qui, je l’espère, t’aideront à décider…

Le business plan

Il ne sert pas seulement à voir si ton projet peut être rentable ou viable, c’est surtout l’occasion de réfléchir et de prendre en compte les différents aspects de celui-ci. Cela te permettra de te faire une idée de tes concurrents (ta valeur ajoutée, etc.). Pour t’aider dans cette démarche, tu trouveras pas mal d’informations auprès de la chambre de commerce de ta région.

Se confronter au monde

Souvent, quand on a un projet en tête, on ne veut pas en parler car on a peur de se faire piquer ses idées ; c’est plutôt légitime, mais il est difficile de valider ses hypothèses sans n’en parler à personne. De plus, il y a une différence entre donner sa recette secrète et dire que l’on a un projet dans la restauration ; si tu vois ce que je veux dire…

Un jour, quelqu’un m’a donné cette belle image : « Si tu passes dix ans dans ta cave à faire un super projet et que personne n’est intéressé, tu as perdu dix ans de ta vie. » Donc il vaut mieux faire un croquis acceptable de ton projet, le présenter à tes potentiels clients et, en fonction de leurs remarques, l’affiner et peaufiner ton offre au fur est à mesure, parce qu’au final, ce que tu veux, c’est que les gens adhèrent et achètent !

Développer ton réseau

Quand on est entrepreneur, on se sent souvent seul, alors n’hésite pas à te mettre en contact avec d’autres entrepreneurs ou porteurs de projets, c’est toujours sympa et enrichissant. Tu peux échanger tes prestations ou ils peuvent t’éclairer sur certaines démarches, relayer de bonnes infos sur des événements, du « coworking », des concours, etc. Un événement mensuel sympa à faire, les DrinkEntrepreneurs ; tu peux aussi participer à d’autres rencontres, comme les Meetup. Sinon, pour t’aider dans tes démarches, tu peux adhérer à des associations comme Action’elles ou Mampreneurs.

L’entourage

C’est bon ? Tu te sens enfin prête à tenter ta chance ? N’oublie pas que ce projet va changer ton mode de vie, mais également celui de ton conjoint, voire de ta famille donc, avant de se lancer, tu dois être sûre que tout le monde est sur la même longueur d’onde et savoir ce que ton compagnon est vraiment prêt à accepter…

Se former

Si tu ignores certains aspects de ton futur métier, n’hésite pas à te former, pas forcément de manière approfondie, mais simplement pour avoir une meilleure idée du fonctionnement des choses. Souvent, au début, tu ne peux pas vraiment te permettre d’engager du personnel donc, plus tu arriveras à te débrouiller seule, plus tu feras d’économies !

Arrêter ou non le travail ?

Une fois que tu es sûre que le projet est envisageable, rien ne t’oblige à arrêter ton activité salariée ; j’ai vu de nombreuses personnes développer leur activité durant leur RTT. Comme on sait tous qu’il est difficile de gagner de l’argent les premiers temps, cela peut t’aider à passer ce cap, en sachant cependant que tu n’avanceras pas à la même vitesse que si tu te consacres complètement à cette nouvelle activité !

 

Tu dois te connecter pour nous laisser un petit mot Login

Donne-nous ton avis

Pin It on Pinterest