Nutrition

Conseils pour stopper ses petites fringales

Par  | 

Une fringale en plein après-midi, dur dur de résister ! Et pourtant, après avoir cédé à la tentation, on est prise par un sentiment de culpabilité.

Dans cet article, je vais te montrer comment faire pour éviter les grignotages et, surtout, quels petits en-cas privilégier…

Je sais pas toi mais, parfois, j’ai la fâcheuse et mauvaise tendance à ouvrir mon frigo toutes les 5 minutes pour trouver un petit quelque chose qui comblera ma faim.

Est-ce que c’est vraiment de la faim due à un taux de glycémie trop bas ou est-ce que ça cache un problème psychologique ?

1/ Identifier la cause

Est-ce que mes petites fringales sont dues à la faim ou est-ce que le problème est ailleurs ? C’est la première question que tu dois te poser. Est-ce que je mange pour combler un manque, apaiser une inquiétude, me réconforter, ou simplement parce que j’ai vraiment faim ?

Si c’est véritablement une question de faim alors, là, je vais pouvoir t’aiguiller. A contrario, si la raison est psychologique, je t’invite à identifier les sources d’anxiété pour pouvoir mieux les combattre.

2/ Manger 3 repas par jour

Le grignotage, on sait que c’est pas bien, mais c’est si difficile d’arrêter ! Pour pallier ce problème, le mieux est de maintenir ton taux de glycémie constant durant toute la journée. Ça paraît logique, et pourtant, pas simple de s’y tenir, surtout quand tu n’as pas une vie monotone. Entre les réveils à la bourre, les repas pris sur le pouce à midi… l’alimentation devient vite anarchique. L’idéal serait de privilégier des heures fixes pour le petit-déjeuner, le repas et le dîner, en veillant bien à la composition de son assiette. Tout en soignant un point qu’on a souvent tendance à négliger, la mastication, et surtout en prenant le temps de manger et de savourer calmement. On s’alimente parfois tellement vite qu’on n’arrive pas à éprouver le sentiment de satiété, qui prend en règle générale 20 minutes avant d’apparaître.

Il est important de privilégier les glucides à index glycémique bas, d’opter pour des céréales complètes, des légumineuses, des graines germées, des œufs, des légumes verts, des oléagineux, des fraises, des framboises, des poires, des mûres, des cerises, des fruits secs, du poisson, de la viande et des produits laitiers.

3/ Les petits en-cas, c’est pas interdit !

Heureusement, on ne va quand même pas laisser passer cette étape gourmande ! Pour faire simple et efficace, 3 collations par jour te permettront de ne pas faire chuter drastiquement ta glycémie. Ainsi, tu éviteras de grignoter tout et n’importe quoi. Voici une liste d’aliments que tu peux manger sans culpabiliser :

  • Mélange de fruits secs
  • Yaourt
  • Pop-corn
  • Chocolat noir
  • Smoothies
  • Konjak
  • Graines de chia
  • Fruits (la pomme et le pamplemousse sont d’excellents coupe-faim)
  • Flocons d’avoine

4/ S’occuper l’esprit quand l’envie arrive

Si tu sens que tu vas bientôt craquer, le mieux, c’est de t’occuper l’esprit, trouver des subterfuges. Par exemple, si cette sensation de faim apparaît généralement de retour à la maison, prendre directement la direction de la douche ou encore aller se promener un peu. Sinon, une autre méthode qui fonctionne bien, c’est de sentir une odeur pour détourner ton attention de ton envie de manger. Ce geste te permettra de calmer ta faim.

J’espère que ces quelques pistes te seront utiles. Si tu veux en savoir plus, je t’invite à lire notre article sur les coupe-faim naturels.

Tu dois te connecter pour nous laisser un petit mot Login

Donne-nous ton avis

Pin It on Pinterest