Maquillage

Histoire des packagings de nos cosmétiques

Par  | 

Rouge à lèvres, tube de mascara, flacon de parfum… Tu connais ces contenants pour cosmétiques, mais connais-tu leur histoire avant leur entrée dans l’industrie de la beauté ? L’histoire des packagings de nos cosmétiques t’intéresse ? Alors, faisons un petit bond dans le passé !

Le tube de rouge à lèvres

Le fait de colorer ses lèvres date de plus de 5 000 ans et était pratiqué aussi bien par les hommes que par les femmes. On utilisait des baies, algues, pierres semi-précieuses, cochenilles, moelle de veau et autres joyeusetés pour obtenir des teintes.

Le tout premier bâton de rouge à lèvres à base de cire rouge fut créé en 1880 par Guerlain. Il faudra attendre 1915 pour que Maurice Lévy fasse breveter le premier véritable tube de rouge à lèvres coulissant.

Le tube que l’on utilise de nos jours est apparu en 1920. Pour la petite anecdote, après la Grande Guerre de 1945, certaines machines de munitions ont été utilisées pour la fabrication de rouges à lèvres. Le bâton de rouge à lèvres possède en réalité le même diamètre (12,7 mm) que les douilles en métal employées par l’armée des États-Unis (0,5 inch, qui équivaut à 12,7 mm).

Le tube de mascara

Le fait d’appliquer une matière pour noircir ses cils date de 3 000 ans avant J-C. Les femmes utilisaient de l’antimoine, de la graisse animale, de la cire d’abeilles, ou encore des cendres… On l’utilisait aussi bien comme produit de beauté que comme soin des yeux.

L’ébauche du mascara que l’on connaît a été imaginée par Eugène Rimmel, grâce à l’utilisation de la vaseline ! Si parfois tu entends l’appellation « rimmel » pour dire mascara, tu comprends d’où ça vient.

Plus tard, en 1913, c’est à T.L Williams que l’on doit la création de la texture du mascara moderne, un subtil mélange de vaseline et de poudre de charbon. Il crée par la même occasion la marque Maybelline, la contraction de Maybel (le nom de sa sœur) et de vaseline. Quatre ans plus tard, il crée le cake mascara, une sorte de pain utilisable avec une brosse. L’application n’était pas des plus commode, car il fallait frotter une brosse humidifiée sur le pain.

cake mascara -Maybelline

cake mascara -Maybelline

Le tube de mascara qu’on connaît, avec brosse intégrée, a été créé en 1957 par Helena Rubinstein. Quant aux brosses, on peut les classer en trois catégories : les brosses torsadées, les brosses injectées et les peignes. À partir des années 1960, le maquillage prend une tout autre dimension avec l’apparition des brosses et essoreurs réglables, et surtout des applicateurs automatiques : brosse mascara électrique, mascara chauffant, brosse mascara antiseptique

Les flacons de parfum

L’usage du flacon de parfum remonte à l’Antiquité. Les premiers flacons en verre apparaissent à partir du XVe siècle av. J.-C. Dans l’Égypte ancienne, chaque mort était enterré avec ses flacons à parfum.

Au Moyen-Âge, les flacons constituent de véritables packagings cosmétiques de luxe, car certains étaient ornés de cristal, d’argent et d’or.

Avec le flacon de Shalimar, Guerlain réalisa un véritable chef-d’œuvre. Il fut également l’inventeur du « flacon aux abeilles » en 1853, qui servit à habiller une eau de Cologne impériale. Ce contenant pour parfum est encore proposé de nos jours.

Parfum Shalimar

Parfum Shalimar

Ainsi, plus que de simples applicateurs ou contenants cosmétiques, nos packagings sont de véritables écrins. Tout comme leurs contenus, l’histoire des packagings de nos cosmétiques est très intéressante.

Tu dois te connecter pour nous laisser un petit mot Login

Donne-nous ton avis

Pin It on Pinterest