Bébé & Enfant

Hygiène naturelle infantile, la méthode chinoise

Par  | 

Apprendre la propreté aux jeunes enfants n’est pas du tout évident, et c’est à qui trouvera la solution qui marche le plus vite. Et si je te disais que ton bébé peut être propre bien avant 2 ans ? Tu te dis : impossible ! Pourtant, c’est courant en Chine.

L’inné dans l’apprentissage de la propreté

T’es-tu déjà demandé comment les mamans faisaient quand les couches n’existaient pas ? Sais-tu qu’il n’y a rien d’exceptionnel à ce qu’un enfant soit propre bien avant l’âge de 2 ans ? Eh oui, c’est tout à fait possible avec la méthode de L’hygiène naturelle infantile ou H.N.I. Une technique que chaque parent peut développer en harmonie avec son enfant, dès la naissance. En fait, les bébés auraient conscience de leurs besoins dès qu’ils viennent au monde. Le contrôle des sphincters serait donc inné. Mais si celui-ci n’est pas sollicité, il disparaîtrait par contre vers l’âge de 6 mois. La raison ? Le port de couches, qui ralentirait cet apprentissage.

L’apprentissage de la propreté en Chine

Un apprentissage qui n’est pourtant pas problématique en Chine, où les enfants sont propres bien avant l’âge de 2 ans. Mais comment font-ils ? C’est très simple, là-bas les bébés ne portent tout simplement pas de couche ! À la place, ils sont habillés avec des culottes fendues. L’enfant peut se soulager dès qu’il en ressent l’envie. Je suis sûre que tu te demandes déjà : Comment font-ils s’il n’y a rien à proximité ? Curieusement, nos petits loups seraient à même de se retenir et, en plus, cette durée augmenterait avec l’âge. En tout cas, cette technique est très efficace ! Pour preuve, l’apprentissage de la propreté chez les jeunes enfants est terminé bien avant qu’ils atteignent 2 ans, un âge où nos petits bouts commencent tout juste à faire connaissance avec le pot. En plus, les enfants apprennent à être propres tous seuls, et sans contrainte ; pas de crise de larme ni de chantage au moment d’aller sur le pot ! Bon, on peut se douter quand même des inconvénients non négligeables, car il y a aussi quelques ratages au début. Mais, en contrepartie, les bébés deviennent très vite autonomes et savent exactement quoi faire quand ils ont un besoin pressant…

Les avantages et inconvénients de la méthode

Côté budget, l’usage des culottes fendues épargne bien des dépenses aux papas et aux mamans. En moyenne, si on part sur des couches pas trop onéreuses, sur une période de trois ans, on peut compter environ 1 102,50 €. L’avantage avec cette méthode, c’est que bébé est moins irrité car il n’y a pas de macération. Un autre bénéfice net, c’est bien sûr l’absence de déchet, puisqu’il n’y a pas de couche à jeter. Bref, c’est un procédé qui marche et qui commence à faire des adeptes en France. Cette méthode ne peut pas être couplée avec des périodes de port de couche, car il est trop compliqué pour l’enfant de savoir quand il doit se retenir ou pas avec la couche. Petit bémol, cette méthode demande du temps et de la proximité avec l’enfant pour déceler les signes, donc elle est difficilement applicable si les deux parents ne sont pas disponibles pour faire cet apprentissage.

Bon alors, tu passes à la culotte fendue ou pas ? Si tu es disponible pour lui durant cette période, pourquoi pas ! En tout cas, n’hésite pas à nous partager tes premières impressions.

Blogueuse | 24 ans | Suisse | Bien-être

Un signe distinctif ? Un piercing au nez
Un éternel indémodable ? Ma veste en jeans Levis
Ton geste beauté indispensable ? Le mascara pour avoir un regard qui tue

Tu dois te connecter pour nous laisser un petit mot Login

Donne-nous ton avis

Pin It on Pinterest