Mariage

Mariage : Comment gérer les coutumes et traditions

Par  | 

À J-1 an, une fois l’annonce faite de ton futur mariage à tes proches. Tu vas commencer à sentir le poids des coutumes et des traditions. La question : comment vas-tu gérer les désirs des uns et des autres ?

Le mariage, une affaire de famille

Comme nous toutes, tu pensais que ce mariage allait être TON jour, le plus beau jour de TA vie… Malheur à toi !! Quels que soient ton ethnie, ta religion, l’endroit où tu vis, tu vas vite comprendre que ce n’est pas TOI qui te maries, mais ta famille qui présente à sa communauté l’union de son enfant. Que cette communauté soit tes voisins, amis et le club de volley-ball de Quimper, ou la famille restée « au bled », ou encore, pour les plus hypes, le réseau socioprofessionnel de tes parents.

Et là ma chère, tout le monde va vouloir que tu rentres dans les clous et suives les traditions. Entre le choix du lieu de réception, les personnes à inclure dans la liste des invités (l’associé de papa que tu as vu deux fois dans ta vie, ou les vieilles connaissances de maman assises au fond de la salle dont tu ne saurais dire s’il s’agit des tantes de ta mère ou des copines de ta grand-mère… ou si elles étaient déjà dans la salle quand vous êtes arrivés !), tout sera âprement discuté.

N’importe quel ethnologue te le dira, le mariage est un moment où s’expriment les coutumes et les traditions d’une communauté.

Alors quelles sont les coutumes à respecter ? C’est simple, absolument toutes celles qui sont liées au concept du mariage dans le groupe auquel tu appartiens. La seule question est de savoir comment tu vas gérer la situation.

La première option est de transiger, si tu n’as pas envie d’être en guerre pendant des années avec ta famille et/ou ta belle-famille. En sachant qu’il est toujours possible de couper la poire en deux. Je prends exemple sur mon ami d’enfance, il s’est marié avec une Indienne dont la famille tenait beaucoup à une cérémonie traditionnelle. Sa femme et lui ont totalement joué la carte du mariage hindou, puis quelques jours plus tard, ils ont convié leurs amis à une fête un peu plus proche de leurs aspirations. Notons que la mariée avait astucieusement recyclé le haut de son sari en l’associant à un pantalon fluide en crêpe de soie avec un résultat assez époustouflant !!!

Mariage : Comment gérer les coutumes et traditions

Sonjachnyj – Bigstock

L’autre voie, la plus radicale, réservée à celles qui n’ont peur de rien, c’est le zéro concession.

Ma cousine berbère l’a fait. Elle s’est mariée à Las Vegas dans un ravissant fourreau noir de satin très glamour. Hum… Enfin bon… Son père ne lui a pas adressé la parole pendant 2 ans, mais aujourd’hui ils se reparlent ; c’est ce qui compte, n’est ce pas…

Un conseil, tiré de ma propre expérience pour éviter les ulcères et les disputes avec ton cher et tendre ? Demande à chaque partie (ta famille et ta belle-famille) de noter leurs souhaits (en vrai, ce sont des exigences hein… Ne te leurre pas !) concernant le nombre d’invités, le lieu de la réception, la décoration, etc. Puis réunis tout le monde dans un endroit neutre. Laisse-les commencer à débattre puis, l’air de rien, introduis la notion de budget. Tu verras, en général ça calme tout le monde ! Après ça, reste souriante et diplomate, et introduis par-ci par-là tes suggestions et au final, avec quelques concessions, ce mariage sera le tien. Et tout le monde aura eu l’impression d’avoir pu y mettre son grain de sel.

Tu dois te connecter pour nous laisser un petit mot Login

Donne-nous ton avis

Pin It on Pinterest